La compression du nerf cubital au coude

La compression du nerf cubital au coude se traduit en général par des « fourmis » au niveau de la partie interne de l’avant bras, jusqu’aux 2 derniers doigts (l’annulaire et l’auriculaire), une perte de sensibilité et une fonte musculaire au niveau des muscles de la main.

Une électromyogramme est indispensable au diagnostic.

La libération du nerf cubital est réalisée en général sous anesthésie locorégionale, dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire.

Cette intervention permet toujours la stabilisation des lésions, souvent une amélioration voire une totale récupération des signes sensitifs. Néanmoins, les signes moteurs avec amyotrophie font rarement l’objet d’une récupération.

Les risques liés à ce type de chirurgie sont : hématome, infection, lésion nerveuse, algodystrophie.

Aucune immobilisation n’est nécessaire.

Des soins de pansement sont réalisés tous les 2 jours, et les fils sont retirés vers le 15ème jour.

La reprise du travail est en général autorisée entre 21 et 30 jours après l’intervention.

Vous pouvez télécharger la fiche d’information ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :